En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos besoins. En savoir plus

Vous êtes ici : www.masolutionpellets.com > Actualités > Installer un poêle à pellets sans conduit de cheminée : conseils


Comment installer un poêle à pellets sans conduit de cheminée ?

 

Traditionnellement, un poêle à pellets est indissociable d’un conduit de cheminée. Toutefois, si vous ne disposez pas dans votre logement d’un conduit préexistant ou si le vôtre est défectueux, plusieurs solutions existent pour permettre l’évacuation des fumées. Les explications, avec masolutionpellets.com. 
 

Créer un conduit d’évacuation raccordé à l’extérieur

Pour installer un poêle à pellets sans conduit de cheminée, vous devez procéder à la création d’un conduit d’évacuation des fumées raccordé à l’extérieur. Ce raccordement peut se faire via une sortie en toiture, en façade, ou dans certains cas par une configuration « ventouse ».
 

La sortie en toiture

Le montage traditionnel, dit le montage en zone 1, est celui recommandé par la norme DTU 24.1. Il consiste à faire aboutir le conduit d’extraction en sortie de toiture, en le faisant dépasser du faîtage de l’habitation d’au moins 40 cm. Cette configuration nécessite de faire traverser le tuyau par les planchers, les murs et la toiture qui s’interposent. Elle peut ainsi s’avérer impossible dans les cas où l’agencement des pièces ou le type de matériaux ne le permettent pas.
 

La sortie en façade

L’évacuation en façade est une autre solution pour installer un poêle à pellets sans conduit de cheminée. Comme son nom l’indique, elle consiste à faire évacuer les fumées par la façade du logement. Cette solution, moins coûteuse que la sortie en toiture, peut toutefois présenter quelques inconvénients comme l’apparition de taches sur les murs extérieurs. Dans le cas d’un immeuble, elle peut gêner les voisins aux étages supérieurs.
 

Le montage en ventouse 

Cette configuration dite « ventouse » est constituée d’un conduit assurant à la fois l’extraction des fumées et l’alimentation d’air pour le poêle à pellets. Cela n’est possible qu’à condition de disposer d’un appareil suffisamment étanche. En fonction de la configuration de votre logement, le conduit peut être orienté vers la toiture ou en façade.
 

Faire appel à un professionnel qualifié 

Quel que soit le type d’évacuation envisagé pour l’installation de votre poêle à pellets sans conduit de cheminée, le choix de la nature des tubes et la mise en œuvre des travaux doivent se faire avec attention pour que votre installation puisse fonctionner en toute sécurité.
Pour cela, il est vivement conseillé de faire appel à un professionnel qualifié lors de vos travaux. Ce dernier s’occupera notamment de :

-vérifier la conformité de l’installation, en contrôlant notamment l’étanchéité du tubage ;
-régler votre appareil pour une performance optimale.

Son intervention vous protégera également contre les risques éventuels d’incendie et d’intoxication au monoxyde de carbone.
 

Bon à savoir
L’achat d’un poêle à pellets vous rend éligible à l’obtention d’aides financières. Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) de 30 %, éco-prêt à taux zéro pouvant aller jusqu’à 30 000 €, TVA à taux réduit et aides de l’Anah sont autant de coups de pouce qui vous permettront d’installer votre appareil de chauffage au bois. 

 

N’hésitez pas à vous renseigner et commandez vos pellets au meilleur prix sur masolutionpellets.com 
 

Pour aller plus loin :

Installation d’un poêle à pellets : mode d’emploi
Choisir un poêle à granulés : les critères à prendre en compte

Tout savoir sur l’entretien d’une chaudière ou d’un poêle à granulés de bois