En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos besoins. En savoir plus

Vous êtes ici : www.masolutionpellets.com > Actualités > Quelles normes pour l'entretien des conduits de fumée ?


Quelles normes pour l'entretien des conduits de fumée ?


Afin d’assurer le bon fonctionnement de votre installation de chauffage au bois et une sécurité optimale, l’entretien des conduits de fumée doit être effectué régulièrement. Un nettoyage irrégulier ou négligé peut en effet être la cause d’incendie ou d’intoxication au monoxyde de carbone. Rappel des normes concernant l’entretien de vos conduits.

 

L’entretien des conduits de fumée, une obligation bisannuelle

Tout comme les conduits de raccordement, les conduits de fumée doivent être ramonés chaque année. Ce nettoyage permet d’éviter toute complication qui pourrait être provoquée par l’obstruction d’un conduit. Il permet également à votre installation de mieux fonctionner et de réaliser des économies en obtenant un meilleur tirage.
 
L’entretien de vos conduits de fumée doit obligatoirement être réalisé par un professionnel, afin de garantir le nettoyage de l’installation en toute sécurité, tout en optimisant son efficacité. Cette opération permet d’éliminer les suies et les dépôts accumulés sur les parois de la cheminée et d’éviter tout risque d’obstruction, de perte de régime, d’incendie ou d’intoxication au monoxyde de carbone.
 
L’entretien dure généralement 20 à 30 minutes et peut varier selon la taille de votre installation. La loi oblige les propriétaires à ramoner leurs conduits deux fois par an, dont une fois lors de la période d’utilisation du système de chauffage. Toutefois, la réglementation de votre municipalité, de votre département ou de votre assurance peut ramener cette obligation à un ramonage par an, si votre consommation est inférieure à 5 cordes de bois. Rendez-vous en préfecture pour connaître la législation à laquelle vous êtes soumis.
 
 

Coûts et obligations liés au ramonage de vos conduits

Le ramonage est pris en charge par le syndic s’il s’agit d’un conduit collectif. S’il s’agit de conduits individuels, c’est à l’occupant du logement, qu’il soit propriétaire ou locataire, de prendre en charge cette obligation.
 
Le non-respect des normes concernant vos conduits de fumée et leur entretien vous expose à une amende forfaitaire de 3e classe, en plus d’une obligation d’effectuer le ramonage de votre installation. Le coût de l’intervention est généralement compris entre 40 et 80 €, selon :
- la taille de votre système de chauffage ;
- son encrassement ;
- la ville où vous résidez.
 
Une fois l’entretien de votre conduit de fumée effectué, un certificat de ramonage vous est remis par le professionnel ; gardez-le précieusement car il peut vous être demandé par votre assureur, en cas d’accident ou de sinistre lié à un incendie.
 

Le saviez-vous ?
L’entretien régulier de vos conduits de fumée vous permet de réduire les risques d’incendie et d’intoxication, et d’optimiser les performances de votre installation. En effet, 1 mm de suie qui encrasse les parois du conduit, c’est 10 % de perte d’énergie et un surcoût sur votre facture.

 

 

N’hésitez pas à vous renseigner et commandez vos pellets au meilleur prix sur masolutionpellets.com 
 

Pour aller plus loin :

Choisir son matériel de chauffage au bois : poêle, insert, chaudière ?
Quelles sont les normes pour installer un poêle à granulés ?
Tout savoir sur l’entretien d’une chaudière ou d’un poêle à granulés de bois